Burkina-Faso: L’armée élimine un groupe de terroristes dans la région de l’Est

BIR

La lutte de libération et de reconquête de l’intégrité territoriale se poursuit et la coalition nationale combat farouchement les groupes terroristes qui refusent de saisir le main tendue des autorités qui multiplient les appels à déposer les armes.

Ce jeudi 27 juillet, les forces combattantes burkinabè composées des VDP et des militaires de l’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie nationale (USIGN) ont vaillamment riposté contre une attaque d’une position des supplétifs, dans  la zone de Kompienga, région de l’Est. Cette opération prompte de défensive a permis d’éliminer 19 terroristes, nous apprend l’armée à travers un communiqué.

La note précise que l’armée de l’air a aussi apporté sa contribution pour traquer les assaillants. Toutefois l’on déplore 17 combattants burkinabè blessés au cours des combats. Lesquels ont rapidement  été évacués pour une prise en charge, toujours selon le communiqué.

Les opérations sont toujours en cours sur plusieurs autres fronts à travers le pays pour éliminer tous ces groupes criminels « qui tuent sans  » défendre aucun intérêt » pour le retour prochain de la paix et de la stabilité.

Par ailleurs le Président Ibrahim a acquis un lot important de matériels modernes de guerre qu’il a présenté à la télévision nationale en fin de semaine dernière, au profit des unités en formation dans trois écoles militaire du pays. Selon le Président ces nouvelles acquisitions d’armement ont été obtenus grâce aux contributions volontaires des burkinabè et des taxes imposées sur certains produits de consommation. « C’est le peuple qui fait sa guerre« , a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *